Maurice Sixto, un haïtien du pays

par le 22 mai 2020

Né aux Gonaïves le 23 mai 1919, Maurice Sixto est l’arrière petit-fils de Pompée Valentin Vastey, l’un des premiers écrivains haïtiens. Journaliste, animateur de radio, traducteur, et professeur de littérature, Maurice Sixto est sans doute le plus célèbre des lodyanseurs haïtiens.

Dès son plus jeune âge, il se fait remarquer pour ses talents d’imitateur. A l’école, il attire l’attention de ses camarades de classe en parodiant les personnalités célèbres de l’époque.

En 1962, il fait partie du premier groupe de professeurs haïtiens à se rendre en Afrique sous l’égide de l’Unesco. Et c’est pendant son séjour africain qu’il lui est venu l’idée de créer des lodyans pour « se défendre des absurdités de la vie ». Ainsi va naître Léa Kokoye, Ti Saintanise,  Maître Zabèlbok et surtout Gro Mosso et tant d’autres belles pièces du lodyanseur.

Devenu aveugle en 1969, Maurice Sixto est contraint d’abandonner son poste d’enseignant en Afrique pour revenir en Haïti. A partir des années 70, il s’installe aux USA où il travaille comme consultant et conférencier. Il sera l’invité d’honneur de Jackie Kennedy pour un dîner de levée de fonds contre la leucémie.

Il reçoit de nombreux prix dont celui du meilleur diseur à New York en 1979. 

Le 12 mai 1984, en tentant d’allumer sa cigarette, Maurice Sixto a causé accidentellement un départ de feu chez lui, ce qui a causé sa mort.

Maurice Sixto était un conteur surdoué qui n’avait pas besoin d’écrire ses lodyans. Il connaissait par coeur les personnages qu’il interprétait. Ils sont le fruit des rencontres qu’il a pu faire ou des conversations qu’il a pu entendre. D’où le titre de ses lodyans “Choses et gens entendues”.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs marqués par un * sont obligatoires.



Le direct!

Culture, musique et tradition.

Vous écoutez

Title

Artist

Background