Le direct!

Culture, musique et tradition.

Vous écoutez

Title

Artist

Background

« Je m’appelle Causetoujours »

par le 6 septembre 2020

« Elle avait le prénom d’une actrice de film porno, pourtant c’était la fille de dieu. Dieu reste un homme, le messie est une femme elle s’appelle Caramel Show. »

Je m’appelle Causetoujours. Pourquoi ai-je ce nom là? Je n’en ai aucune idée. Personne ne me l’a jamais expliqué et ici, ça ne choque personne. Alors je l’aime bien mon prénom. J’habite dans un village du nom de Kèsketa. Il y fait bon vivre. Je ne connais mes parents que de nom. Ma mère s’appelle « Jouvrekanjeveux, mon père, Attentionjarrive… Vous comprenez donc pourquoi mon prénom ne choque personne. Ici à Kèsketa, nous avons tous ce genre de prénom. Ici nous avons tous la même occupation: nous travaillons Là-bas. Là bas c’est le nom de la firme pour laquelle tous les Kesketiens travaillent.

Personne ne sait comment s’y rendre, mais quand il faut y être, nous y sommes. Kèsketa ne manque jamais de monde, pourtant la seule chose interdite est de se reproduire. Je suis à Kèsketa depuis pas mal de temps. J’ai toujours vu des hommes et des femmes de tous âges, mais jamais d’enfants. Ici nous avons tous un présent mais personne n’a de passé, ni d’avenir. À Kèsketa c’est un présent perpétuel.

D’ailleurs le seul écrit qu’on trouve, c’est cette unique phrase qui est considérée comme la constitution: « Ne cherche pas d’où tu viens, tu ne sais pas où tu vas. C’est très bien comme ça. Tu seras heureux à Kèsketa. » Ici tout est permis, sauf l’histoire et l’amour. Si tu aimes tu disparaît. C’est la règle À Kèsketa on ne meurt pas, on disparaît. Et comme tout le monde est stérile, Kèsketa est le royaume de la baise. Maintenant que tu connais Kèsketa, je vais te raconter mon histoire. Si tu peux lire cette histoire, c’est que soit je m’en suis échappé, soit toi, lecteur, y es arrivé. Rares sont les gens qui ont pu quitter Kèsketa. Si tu arrives ici, tu ne peux en repartir. N’oublie pas! Ici, tout est permis sauf l’histoire et l’amour. Les Kèsketiens ne connaissent ni l’une ni l’autre. À 12h03 ma vie bascula….


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs marqués par un * sont obligatoires.