Histoire

Dessalines, naissance d’un libérateur

today21 septembre 2022 73 2

Background
share close

Jean-Jacques Dessalines naît en 1758 à Cornier, Grande-Rivière-du-Nord, dans la partie française de l’île de Saint-Domingue.

Mais les premières sources françaises estiment qu’il est né en Afrique de l’Ouest et serait déporté dans la colonie. C’est ce que soutient par exemple un témoin de l’époque Louis Dubroca dans son ouvrage à charge intitulé La vie J.-J. Dessalines, chef des révoltés de Saint-Domingue paru en 1804.

Les travaux ultérieurs ont plutôt établi sa naissance dans la colonie de Saint-Domingue sur la plantation Duclos où il devient commandeur chargé d’organiser le travail des esclaves.

Il est ensuite racheté par un Noir libre du nom de Dessalines.

Dans sa jeunesse, il est éduqué par sa tante Victoria Montou dite Toya qui lui a enseigné l’histoire et la culture africaine, les techniques de combat et le maniement des armes. Elle lui a également inculqué ses premières idées révolutionnaires.

Il travaille dans la plantation jusqu’à l’âge de 30 ans. Affranchi, il prend le nom de Dessalines et s’installe dans la Plaine du Nord.

Dessalines participe au soulèvement général d’août 1791 en devenant un des chefs révolutionnaires.

Une fois l’esclavage aboli, en 1794, il devient lieutenant de Toussaint Louverture.

Après la victoire des troupes révolutionnaires sur l’armée française, il déclare l’indépendance de l’ancienne colonie le 1er janvier 1804 et se proclame empereur d’Haïti.

Il est accusé de recourir aux travaux forcés dans les plantations en poursuivant la politique de Toussaint.

Hostile aux colons qu’il considère comme des ennemis potentiels en cas de nouvelle invasion française, il fait massacrer la plupart d’entre eux, confisque leurs terres et leur interdit tout droit de propriété.

Dessalines est assassiné au Pont Rouge le 17 octobre 1806 à la suite d’un complot fomenté par ses adversaires politiques.

Considéré comme le père de la nation haïtienne, il reste à ce jour la figure historique la plus admirée des haïtiens.

 

 

Écrit par Haïti Inter

Noter

Article précédent

Les années folles

Frisner Augustin, le tambour et les lwa

"Je crois qu'un rassemblement de tous autour de la culture peut aider le pays à sortir de ses malheurs." Frisner Augustin Né à Port-au-Prince en 1948, Frisner Augustin grandit dans un contexte musical qui va nourrir son rêve d'embrasser la musique pour avant tout aider sa mère. Les étoiles vont s'aligner de façon à ce que ce rêve devienne réalité. Son enfance est marquée par la figure d'un oncle, batteur […]

today19 septembre 2022 305 4 2

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Notre application

CONTACTEZ-NOUS

0%