Les années folles

Emile Volel, un amour de boléro

today11 juillet 2022 1518 15 5

Background
share close
  • cover play_arrow

    Emile Volel a le boléro dans la voix Tcheïta

« L’amour est musique, la musique est amour »

Émile Volel est incontestablement une grande voix de la musique haïtienne. Chanteur précoce, il a seulement 13 ans quand il chante en public pour la première fois.

Mais sa carrière professionnelle commence véritablement trois ans plus tard. Dans les années 1960, il comptait parmi les artistes en vogue de l’époque et arpentait les grandes salles de spectacle de Port-au-Prince avec l’emblématique Orchestre Riverside.

Émile Volel quitte Haïti en 1963 pour les Antilles françaises. De là commence pour lui une nouvelle vie et une nouvelle carrière. Il collabore avec Louis Lahens, Raymond Cicault, le frère de Webert Sicot, Michel Desgrotres mais aussi avec de nombreux musiciens antillais.

Après avoir acquis une certaine notoriété pour ses interprétations exceptionnelles de grands tubes français et espagnols, Emile Volel rentre en Haïti au milieu des années 80. Il y décède en 1999, laissant des dizaines d’albums à la postérité.

——-

Morceaux utilisés

  • Perfidia Sonar (Pot-pourri espagnol) Émile Volel
  • Belle paysanne, album Pas d’adieu, Émile Volel
  • Près de ma rivière, album Scandal dans la famille, Louis Lahens et les gais troubadours, 1965 vocal Émile Volel/Louis Lahens
  • Ti Paulette, album Ti Paulette/ Par le ciel, Raymond Cicault et son orchestre
  • Cucurucucu Paloma, album Hasta Manana, Émile Volel ,1996
  • A tiou pou tiou, album Michel Desgrottes avec Émile Volel, 1967
  • A tes yeux, album Le bon chouchou, Émile Volel, 1970
  • Si loin que je sois, album Siloin que tu sois, Émile Volel feat Les Maxel’s
  • Marie, album Marie, Émile Volel, 1974
  • Pourquoi, album Saint Valentin 96, Émile Volel
  • Hasta manana, album Hasta manana, Émile Volel
  • Pot-pourri, Émile Volel

 

 

Écrit par Tcheïta Vital

Noter

Article précédent

Arts visuels

Georges Liautaud, sculpteur et pionnier du bosmétal

Sculpteur imprégné de tradition vaudou, Georges Liautaud a créé en tôles découpées toute une série de personnages fantastiques. Né en 1899 à Croix-des-Bouquets, Liautaud a d’abord travaillé comme forgeron avant d’être découvert par Dewitt Peters, le fondateur du Centre d’Art. Dans les années 1940, il ouvre son propre atelier où il réalisait toutes sortes de travaux, réparait des outils et surtout forgeait pour ses clients, des croix pour les tombes […]

today27 juin 2022 67 1

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Notre application

CONTACTEZ-NOUS

0%