Histoire

Ertha Pascal Trrouillot, cible de persécutions politiques sous Aristide

today28 mai 2024 88 7

Background
share close

Ertha Pascal Trouillot, une pionnière remarquable, a gravé son nom dans l’histoire d’Haïti en devenant la première femme avocate, juge et présidente de la République. Née à Pétion-ville en 1943, elle a surmonté de nombreux obstacles pour atteindre des sommets inédits dans le domaine juridique et politique. Mais derrière ce parcours exceptionnel se cache une sombre période de persécutions politiques avec l’arrivée au pouvoir de Jean-Bertrand Aristide, le premier président élu démocratiquement en Haïti grâce aux élections organisées par Madame Trouillot elle-même.

Après avoir obtenu son diplôme de l’École privée de droit des Gonaïves, Ertha Pascal Trouillot fut la première femme a ouvert un cabinet d’avocat en Haïti en 1970, aux côtés de son futur mari Ernest Trouillot. Sa carrière a été marquée par de nombreux accomplissements, notamment sa nomination en 1979 comme juge au tribunal civil de Port-au-Prince et en 1986 comme juge à la cour de cassation.

En 1990, après la chute du régime militaire de Prosper Avril, Ertha Pascal Trouillot est choisie comme présidente provisoire d’Haïti, une position qu’elle a occupée avec détermination et intégrité. Elle a organisé les élections historiques de 1991, qui ont permis à Jean-Bertrand Aristide d’accéder au pouvoir. Ce succès aurait dû renforcer son prestige et sa relation avec Aristide. Cependant, la réalité a été bien différente.

Malgré son rôle crucial dans la transition démocratique, Ertha Pascal Trouillot a été la cible de multiples pressions politiques et a même subi une tentative d’assassinat pendant sa présidence. Trois hommes armés ont pénétré chez elle avec l’intention de l’éliminer, une menace directe contre sa vie qui a marqué un tournant dans son mandat.

Avec l’ascension d’Aristide, les tensions n’ont fait que s’exacerber. Au lieu de la reconnaissance et de l’honneur qu’elle méritait, Madame Trouillot a été persécutée. Peu après l’investiture d’Aristide, elle a été convoquée par le commissaire du gouvernement et injustement emprisonnée au pénitencier national, une humiliation publique qui a révélé l’animosité de l’administration Aristide à son égard.

Aujourd’hui, Ertha Pascal Trouillot vit aux États-Unis avec sa famille. Elle a traversé avec courage cette période tumultueuse de la vie politique haïtienne et a laissé un héritage indélébile. En réalisant des élections libres et en transférant le pouvoir de manière pacifique, elle a jeté les bases de la démocratie en Haïti, une première dans l’histoire du pays.

Écrit par Guy Ferolus

Noter

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Notre application

CONTACTEZ-NOUS

0%