Etzer Vilaire, le poète tourmenté par le drame de la vie

par le 25 avril 2020

Etzer Vilaire, le poète tourmenté par le drame de la vie

Né à Jérémie le 7 avril 1872, Etzer Vilaire publie son œuvre majeure « les Dix Hommes Noirs ». Cette poignant attire tout de suite l’attention du monde littéraire et provoquent parmi la jeunesse, dont il exprimait les rêves et les déceptions, un véritable enthousiasme.

Des années plus tard l’écrivain Seymour Pradel dira :

« Lorsque parurent Les Dix Hommes Noirs ce furent pour nous une révélation. C’était le souffle de la grande poésie qui passait sur nos fronts et les courbait. C’étaient nos pensées embellies et magnifiées qui vivaient devant nous. C’étaient nos rêves, nos espoirs, nos doutes, nos dégoûts, c’étaient nos cœurs, c’était notre jeunesse qui chantait […]ce poème est le procès-verbal de Lame d’une génération, dressé par un poète et un observateur. Il renferme une analyse aigue et juste de la crise qui en 1900 failli emporter toutes nos énergies : il représente peut-être l’œuvre la plus caractéristique »

Et Charles Moravia, dans le dernier tercet d’un sonnet dédié à Vilaire lui confiera

Le mal dont nous souffrons a passé dans tes vers,
Nous l’avons reconnu, hélas, en tes dix hommes
La jeunesse pensive et triste que mous sommes

En 1912, l’Académie française accorde l’un de ses prix à l’ensemble des œuvres poétiques d’Etzer Vilaire réunies en trois volumes sous le titre de Poésies Complètes (Albert Messein, Paris, 1919).


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs marqués par un * sont obligatoires.



Plus d'articles

Articles précédents

Minis Azaka


Thumbnail

Le direct!

Culture, musique et tradition.

Vous écoutez

Title

Artist

Background