Arts visuels

Hector Hyppolite, le “grand maître” de la peinture haïtienne

today17 décembre 2020 33 1

Background
share close

Hector Hyppolite est sans doute le peintre haïtien le plus reconnu et le plus admiré. Né à Saint-Marc en 1894, il est repéré par hasard en 1945 par le romancier Philippe Thoby-Marcelin alors qu’il est déjà quinquagénaire.

Dewitt Peters qui vient de créer le Centre d’Art à Port-au-Prince tombe tout de suite sous le charme de ce peintre naïf. Une exposition autour de son œuvre va être rapidement organisé et le succès est immédiat.

Le poète français André Breton qui visite l’exposition fait l’éloge du peintre en ces termes :

Cette œuvre et celles que, ce jour même, je pus me faire montrer de son auteur éclipsaient de loin tous les autres. Elles étaient marquées du cachet de l’authenticité totale. Elles étaient les seules de nature à convaincre que celui qui les avait réalisées avait un message d’importance à faire parvenir, qu’il était en possession d’un secret…»

Le vodou est au cœur du travail et de la vie d’Hector Hyppolite. Il s’en est confié à ce sujet à Philippe Thoby-Marcelin :

Oui, Monsieur, je suis un houngan … pour moi cette affaire-là est une affaire de vocation. Je ne suis rien par moi-même ; ce sont les saints qui me guident en tout, et ce sont eux qui m’ont désigné pour remplir ce rôle, quand est mort mon défunt père, qui était houngan lui-aussi.

La peinture d’Hector Hyppolite ne cesse de conquérir les amateurs d’art dans le monde entier. Il est célébré par d’éminents critiques haïtiens et étrangers. Son œuvre est exposée un peu partout et toujours avec le même engouement.

Hector Hyppolite meurt à Port-au-Prince le 9 juin 1948, seulement trois ans après la découverte de son travail.

Écrit par Haïti Inter

Noter

Article précédent

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Notre application

CONTACTEZ-NOUS

0%