Histoire

Le soutien d’Haïti à Simon Bolivar

today24 février 2021 192

Background
share close

Simon Bolivar, le plus grand héros de l’Amérique latine, a trouvé aide et refuge en Haïti au début du 19e siècle.

Le 24 décembre 1815, en fuite face aux troupes de Ferdinand II, il  débarque aux Cayes où il est reçu chaleureusement par les autorités de la ville.

Quelques jours avant son arrivée, il avait écrit au président Alexandre Pétion pour lui demander assistance.Celui-ci le rencontre à Port-au-Prince le 2 janvier 1816 et lui promet tout le nécessaire dans sa lutte pour la libération de son peuple. Pétion l’autorise même à recruter des volontaires haïtiens pour combattre à ses côtés.

Face une telle générosité, Simon Bolivar déclare :

Dois-je faire savoir à la postérité qu’Alexandre Pétion est le libérateur de ma patrie ?”

Pétion lui répond :

Non, promettez-moi d’abolir l’esclavage des Noirs là où vous commanderez.“

Quelques semaines plus tard, une expédition commandée par Bolivar quitte les Cayes pour aller combattre les Espagnoles. Elle enchaîne quelques succès avant d’être battue par les Espagnols. Contraint de battre en retraite, le “Libertador” et ses hommes retournent en Haïti et cette fois-ci c’est à Jacmel qu’ils s’installent pendant plusieurs mois avant d’organiser une nouvelle expédition.

Grâce à son courage et sa ténacité, Simon Bolivar a accumulé les victoires jusqu’à proclamer l’indépendance du Venezuela, de l’Équateur, du Pérou et de la Bolivie.

Le soutien de Pétion à Simon Bolivar a été décisif dans la libération de l’Amérique latine.

Hugo Chavez qui considérait Haïti comme “le pays des jacobins noirs” aimait à le rappeler. D’ailleurs en signe de solidarité au peuple haïtien, il intègre en 2008 Haïti au programme de PetroCaribe par un prêt historique de 4 milliards de dollars.

Mais cette somme n’a pas échappé à la convoitise des politiciens haïtiens. Elle a été dilapidée.

Quoiqu’il en soit, l’histoire retiendra à jamais le soutien et l’hospitalité d’Haïti au plus plus grand “Libertador” sud-américain.

Écrit par Haïti Inter

Noter

Article précédent

Le guerrier de l'imaginaire

Idéolophobie

  Il avait fini par avoir peur des idéologues et idéologies car il faisait partie de ceux qui entendaient le discours de la terre. La terre criait à l'aide comme dans un concours d'éloquence : oyez, oyez! braves gens, laissez-moi vous parler : - Par la violence, la sorcellerie et toutes les diableries que l'esprit humain peut contenir, voici qu'une catégorie d'entre elles, ivres morts, conduisent la population mondiale dans […]

today21 février 2021 109 1

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Notre application

CONTACTEZ-NOUS

0%