Le direct!

Culture, musique et tradition.

Vous écoutez

Title

Artist

Background

Tiga à l’école du peuple

par le 10 août 2020

Né à Jérémie en 1935, Jean Claude Garoute dit Tiga est un artiste polyvalent qui a marqué l’histoire de l’art en Haïti.

Il s’est frotté à plusieurs disciplines artistiques comme la peinture, la céramique, la poésie et la musique.

Formé à la céramique dans les années 50, il devient ensuite professeur puis directeur du Musée de céramique de Port-au-Prince.

À partir des années 60, il se tourne vers la peinture et confonde en 1968 l’atelier Poto Mitan.

En 1973, il crée à Soisson-la-Montagne avec Maud Robart le mouvement Saint-Soleil, une communauté artistique rurale composée des habitants des environs.

Cette initiative inédite et audacieuse vise à rapprocher la peinture du vaudou.

La communauté Saint Soleil réunit à l’époque des artistes issus du monde rural. Ce sera le cas de Levoy Exil, agriculteur et maçon, Prospère Pierre-Louis, coiffeur et fils de prêtre de vaudou, Richard Antilhomme, peintre en bâtiment ou encore Louisiane Saint-Fleurant, cuisinière et femme de ménage.

André Malraux rend visite aux artistes Saint-Soleil en 1975. Il qualifie le mouvement « d’expérience la plus saisissante et la seule contrôlable de la peinture magique du XXe siècle »

L’art de Tiga est ancré dans l’identité haïtienne. Son grand mérite est celui d’encourager et d’accompagner les paysans dans les disciplines artistiques.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs marqués par un * sont obligatoires.



Plus d'articles