Les années folles

Yvon Louissaint, une sérénade pour Haïti

today2 mai 2022 917 19 5

Background
share close
  • cover play_arrow

    Yvon Louissaint, une douce sérénade Tcheïta

Yvon Louissaint fait partie de ces musiciens passionnés qui ne peuvent vivre que pour leur art.

Il découvre la musique à l’âge de 10 ans lorsque ses voisins de la rue Cameau à Port-au-Prince où il a grandi lui offrent pour la première fois la possibilité de toucher à une guitare. Fasciné par l’instrument, il va petit à petit embrasser une carrière musicale.

Dans les années 60, il intègre son premier groupe de quartier, Les Morphées noires avec lequel il joue ses premières sérénades. C’est aussi à cette époque qu’il fait la rencontre d’un géant de la musique haïtienne à savoir Guy Durosier qui va l’introduire au Cabane Choucoune, le night club branché et très en vogue de l’époque.

Yvon Louissaint a 18 ans quand il commence véritablement sa carrière professionnelle avec Les Shelberts du saxophoniste Gérard Daniel. En 1975, il rejoint la formations Les Frères Déjean qui s’appelait à l’époque Les Frères de Pétion-ville. Par la suite, il va se séparer de ce groupe afin d’embrasser une carrière solo.

L’artiste n’a pas eu une vie facile. Outre son addiction à la drogue et à l’alcool, il se retrouve amputé des dix doigts de la main après une chute dans la neige. Déterminé à reprendre sa vie en main après ce drame, il apprend à maîtriser ce qui lui reste de doigts et rejoue de la guitare. Et il apprend par la même occasion à jouer du piano.

Atteint de toxoplasme, Yvon Louissaint est diagnostiqué schizophrène et fera un séjour en hôpital psychiatrie. Il meurt dans la pauvreté en 1995 en laissant à la postérité son unique bien à savoir sa musique.

Ce numéro des Années folles salue la mémoire d’un de ces chanteurs dont seule Haïti a le secret.

—–

Morceaux utilisés

  • Hola Soledad, Yvon Louissaint (live)
  • Pot-pourri, album Zin, Yvon Louissaint et les Antillais feat Gerard Daniel, 1978
  • A la campagne, album Grosse frappe/A la campagne, Les Shelberts, 1974
  • Bouqui ac Malice, album Bouqui ac Malice, Les frères Déjean, 1977
  • Mal pensée, album Zin, Yvon Louissaint et les Antillais feat Gerard Daniel, 1978
  • Ecris-moi, album Best of Yvon Louissaint
  • Zin, album Zin, Yvon Louissaint et les Antillais feat Gerard Daniel, 1978
  • Pa gain zanmi encore, album Best of Yvon Louissaint
  • Ki lè pou moin tounin la caille, album chanteur des Frères Déjean, Yvon Louissaint, 1982

Écrit par Tcheïta Vital

Noter

Article précédent

Les années folles

Férère Laguerre, le chœur Simidor et la musique paysanne

Férère Laguerre naît en 1935. Il commence la musique très tôt dès l'âge de six ans. Il évolue dans le sillage de l'ethno-musicologue et pianiste Lina Marhon Blanchet qui est sa tante. Celle-ci aura une forte influence sur lui. Tout comme elle, Férère Laguerre développe un fort intérêt pour la musique folklorique et crée alors qu'il est étudiant en médecine le Chœur Simidor. Ce chœur va introduire la musique paysanne […]

today25 avril 2022 948 10 4

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Notre application

CONTACTEZ-NOUS

0%