Littérature

Ainsi parla Jean Price-Mars

today25 octobre 2020 1

Background
share close

Jean Price-Mars est l’un des plus grands penseurs haïtiens du 20e siècle. Médecin, ethnologue et écrivain prolifique, il est considéré comme le véritable père de l’indigénisme haïtien.

Né à Grande-Rivière-du-Nord en 1876, ses premiers rudiments d’éducation lui viennent de son père, qui lui apprend à lire dans la Bible et transpose pour lui en créole les fables de La Fontaine.

Après quelques années au collège Grégoire du Cap-Haïtien, il entre en 1892 au lycée Pétion, obtient son baccalauréat en 1895, et se fait recevoir la même année à l’École de Médecine. En 1899 il débarque à Paris afin de poursuivre ses études de médecine.

Assoiffé de connaissance, il entame en même temps d’autres études à la Sorbonne, au Collège de France et le musée du Trocadéro. A Paris Price-Mars fréquente surtout  les milieux intellectuels de la diaspora d’Afrique. 

A partir des années 30, il devient l’un des acteurs du mouvement de la Négritude avec d’autres écrivains comme les poètes Aimé Césaire et Léopold Sédar Senghor. Ce dernier dira de lui plus tard:

Price-Mars me montra les trésors de la Négritude qu’il avait découverts sur et dans la terre haïtienne

Léopold Sédar Senghor

Jean Price-Mars a eu une riche carrière dans la diplomatie et la politique haïtienne. Mais cela ne lui a pas empêcher de pratiquer une activité intellectuelle intense en rédigeant de nombreux ouvrages.

Et l’œuvre qui le rend immortel est son fameux essai “Ainsi parla l’oncle”. Cet ouvrage est la Bible de l’indigénisme haïtien. Il réhabilite les traditions et folklores haïtiens dans toutes leurs dimensions

En 1941, Price-Mars fonde l’Institut d’ethnologie à Port-au-Prince. En 1956, il est élu président du premier Congrès des écrivains et artistes noirs à Paris. 

Quelques années plus tard, il est honoré par l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.

Jean Price-Mars a influencé des générations d’artistes, d’écrivains et de chercheurs haïtiens mais aussi de la diaspora africaine.

Il reste celui qui nous a appris à être nous-même.

Nous n’avons de chance d’être nous-mêmes que si nous ne répudions aucune part de l’héritage ancestral.

Jean Price-Mars

Il meurt à Pétion-Ville le le 1er mars 1969 à l’âge de 92 ans.

Écrit par Haïti Inter

Rate it

Article précédent

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

0%