Arsène Chevry, un grand poète injustement oublié

par le 22 mai 2020

Arsène Chevry, le poète mal aimé et injustement oublié

Arsène Chevry est né à Port-au-Prince le 14 Juillet 1867. Poète, journaliste et critique littéraire, il enseigne le français au Lycée Pétion Jusqu’à sa mort en 1915.

Il [nous] laisse des vers délicats et travaillés, toujours issus de la plus pure inspiration.

Clément Magloire

L’œuvre d’Arsène Chevry se compose essentiellement de quelques recueils de poésies : Les Areytos (1892) ; Voix Perdues (1896) ; Les Voix de l’Exil (1908) ; Les Voix du Centenaire (1904) et un essai sur la littérature haïtienne et quelques inédits.

Il y a le sens du grandiose, de l’effroyable, du fantastique chez Chevry. La nature telle qu’il la voit, c’est la violence des éléments : la foudre qui éclate, la mer qui gronde et le rageux mouvement des volcans meurtriers…


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas divulguée. Les champs marqués par un * sont obligatoires.



Plus d'articles

Le direct!

Culture, musique et tradition.

Vous écoutez

Title

Artist

Background