Les années folles

Jean Léon Destiné, un artiste qui danse et qui chante

today11 avril 2022 256 4

Background
share close
  • cover play_arrow

    Jean Léon Destine and Ensemble Tcheita

Connu principalement pour ses performances de danseur folklorique, Jean Léon Destiné était aussi un excellent chanteur. Le fait d’être à la fois chanteur et danseur était sa façon à lui d’être totalement haïtien car il disait souvent que le peuple haïtien était un peuple qui danse et qui chante.

Né à Saint-Marc en 1918, le jeune Jean Léon a fait sa scolarité à Port-au-Prince. Déjà tout jeune il faisait partie de la chorale de son l’école et en devient par la suite le chanteur vedette. Aidé de cette première expérience, il va participer à plusieurs émissions radiophoniques jusqu’à sa rencontre avec Lina Mathon Blanchet, la pionnière de la chanson folklorique.

Dans sa jeunesse, Jean Léon Destiné était fasciné par le rythme des tambours et les airs entonnés continuellement dans la paysannerie. Il lui arrivait même de payer des jeunes paysans pour lui apprendre certains chants traditionnels.

Il a été membre de la troupe nationale folklorique et a collaboré avec de nombreux artistes dont la danseuse américaine Katherine Dunham.

Entouré des deux plus grands tambourineurs de l’époque, Ti Roro et Alphonse Cimber, Jean Léon Destiné enregistre son premier album Haïti in festival en 1955, un magnifique opus entièrement consacré à l’essence de la musique d’Haïti.

Ce numéro des Années folles lui est consacré.

__

Morceaux choisis

  • Pennywistle fantaisy, album Festival in Haiti, Jean Léon Destiné and Ensemble, 1956
  • Déclaration Paysanne, album Festival in Haiti, Jean Léon Destiné and Ensemble, 1956
  • Mascaron Pignitte, album Festival in Haiti, Jean Léon Destiné and Ensemble, 1956
  • Méringue, album Festival in Haiti, Jean Léon Destiné and Ensemble, 1956
  • Macaya Gimbo, album Festival in Haiti, Jean Léon Destiné and Ensemble, 1956
  • Shango, album Festival in Haiti, Jean Léon Destiné and Ensemble, 1956
  • Die, Die, Die, album Festival in Haiti, Jean Léon Destiné and Ensemble, 1956
  • Congo Moundong,  album Batucada/Afro-Caribbean songs and rhythms, Katherine Dunham and Ensemble, 1950
  • Sole Oh!, album Festival in Haiti, Jean Léon Destiné and Ensemble, 1956
  • Ayanman Ibo, album Festival in Haiti, Jean Léon Destiné and Ensemble, 1956

Écrit par Tcheïta Vital

Noter

Article précédent

Histoire

De quoi se nourrissaient les esclaves à Saint-Domingue?

Dans la colonie de Saint-Domingue, les esclaves devaient supporter la faim en plus de leur condition de travail inhumaine et épouvantable. Si la colonie était très prospère, ceux qui en assuraient la prospérité mourraient de faim. Pourtant, le code noir prévoyait que chaque esclave devait recevoir une fois par semaine 3 cassaves de manioc, 2 livres de bœuf salé ou de poisson. Mais dans la réalité, il n’en était rien. […]

today8 avril 2022 26 1 3

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Notre application

CONTACTEZ-NOUS

0%