Histoire

Roger Lafontant: ses ambitions politiques et sa mort mystérieuse

today29 avril 2024 180 1 10

Background
share close

Par Guy Ferolus

La vie politique tumultueuse de Roger Lafontant demeure une source inépuisable d’interrogations et de mystères. Ce médecin, qui a été ministre de Duvalier a traversé son époques avec une ambition vorace, cherchant à s’accaparer du pouvoir au gré des circonstances et des alliances.

Mais le destin de Roger Lafontant, aussi brillant soit-il, fut empreint de tragédie et d’une fin abrupte. Sa chute, son jugement et finalement son assassinat demeurent entourés de mystère, offrant un terreau fertile à toutes sortes de théories et de spéculations.

Né au cœur de l’ère Duvalier, Roger Lafontant s’est rapidement distingué comme un fidèle partisan du régime, trahissant même ses camarades étudiants pour s’élever dans les rangs du pouvoir. Son ascension politique fut marquée par un prestigieux poste de ministre de l’intérieur, mais également par des ambitions démesurées qui l’ont finalement écarté du cercle du pouvoir.

Le conflit notoire entre Lafontant et Michèle Bennett, première dame de l’époque, témoigne des tensions internes au sein du régime. Les aspirations du premier face au contrôle tyrannique de la seconde ont alimenté une animosité latente qui a peut-être joué un rôle dans les événements ultérieurs.

En 1990, alors qu’Haïti connaît une transition politique tumultueuse, Lafontant tente un ultime coup de poker en se lançant dans la course à la présidence. Rejeté par le Conseil électoral provisoire, il voit d’un mauvais œil l’élection triomphale de Jean Bertrand Aristide, refusant catégoriquement l’accession de ce dernier au pouvoir.

C’est dans ce contexte de tensions exacerbées que Lafontant décide de passer à l’action, orchestrant un coup d’État audacieux dans la nuit du 6 au 7 janvier 1991. Sa prise de pouvoir éphémère, réduite à une heure symbolique, est rapidement écrasée par les forces armées d’Haïti.

L’issue de cette tentative de coup d’État marque le début d’une descente aux enfers pour Lafontant. Condamné à la prison à perpétuité pour sa tentative avortée, il devient la cible d’opposants et de conspirateurs, tant nationaux qu’internationaux.

La nuit du 29 au 30 septembre 1991 scelle le destin tragique de Lafontant. Assassiné dans sa cellule, il devient le centre d’une nouvelle série de conjectures. Si la version officielle évoque l’acte isolé d’un caporal, des révélations ultérieures suggèrent une toute autre dimension à ce meurtre.

Selon des journalistes français, Lafontant aurait été en lien avec les services secrets français, ce qui aurait suscité des intérêts divergents et potentiellement hostiles à son égard. Cette théorie soulève des questions troublantes sur les véritables motifs derrière l’assassinat de l’ancien ministre et elle met en cause des services secrets français dans l’exécution de Roger Lafontant.

Le cas de Roger Lafontant demeure ainsi un exemple saisissant des intrigues politiques et des jeux de pouvoir qui ont marqué l’histoire d’Haïti. Sa mort mystérieuse continue de susciter l’intérêt et l’interrogation, rappelant que dans les coulisses parfois intrigantes de la politique haïtienne.

__

Roger Lafontant et folie du pouvoir, par Guy Ferolus

Écrit par Guy Ferolus

Noter

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

  1. Jean Wilkenson Cesar Morency on 2 mai 2024

    vous êtes des génies. j’apprécie et je vous félicite pour ce travail combien important que vous faites dans notre société. tant qu’il y a des hommes comme vous il y a de l’espoir pour notre cher pays.

Notre application

CONTACTEZ-NOUS

0%