Fabrique littéraire

Pierre Faubert, le négociateur du concordat

today10 avril 2021 65 3

Background
share close

Pierre Faubert naît aux Cayes en 1806. Proche du présidait Boyer, il devient son aide de camp, puis son secré­taire particulier. Entre 1837 à 1842, il se distingue à la direction du lycée National. Il compose à cette époque son drame Ogé ou le préjugé de couleur, représenté au théâtre le 9 février 1841. Quelques années plus tard il publie à Paris son recueil Les Poésies fugitives.

A la chute de Boyer, il s’exile en Jamaïque puis s’installe à Paris.

En 1860, le président Geffrard le choisit comme négociateur du concordat entre Haïti et le Saint-Siège. Ce traité qui ne prend en compte ni l’identité ni les intérêts du peuple haïtien, accordera de nombreux avantages et passe-droits à l’Église catholique.

Pierre Faubert meurt à Vanves près de Paris, le 31 juillet 1868.

Écrit par Guy Ferolus

Noter

Article précédent

Poésie

Aux Haïtiens

Frères, nous avons tous brisé le joug infâme Qui trop longtemps courba nos fronts ; Jaunes et Noirs, brûlant d’une héroïque flamme, Nous avons vengé nos affronts ; Et le Dieu juste et fort couronnant notre audace, Noir ou Jaune, à l’égal du Blanc, A pu se dite enfin : « J’ai créé pour ma race Une patrie avec mon sang. » Oh ! pour nous tous alors quels beaux […]

today10 avril 2021 23 2

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Notre application

CONTACTEZ-NOUS

0%