Interview

Tafa Mi-Soleil: « être noire, haïtienne et chrétienne, ça ne colle pas. »

today8 mars 2024 73

Background
share close

La chanteuse Tafa Mi-Soleil, en pleine tournée en France en ce début de mois de janvier 2024, a pris le temps de nous accorder une interview exclusive. Dans cet entretien, elle se confie sur son parcours artistique, sa vision du féminisme et ses engagements pour son pays, Haïti.

Depuis la sortie de son deuxième EP « Phoenix », Tafa Mi-Soleil affirme avoir atteint une nouvelle maturité dans son œuvre. Elle déclare : « Avec mon album Phoenix, je reviens, je sais ce que je veux, je suis forte, je suis grande ». Elle reconnaît l’importance de son premier succès, « Mizik sove vi m » (la musique a sauvé ma vie), tout en soulignant son évolution face aux défis.

Interrogée sur ce que signifie pour elle être une femme libérée, Tafa Mi-Soleil exprime une vision éclairée de la féminité : « être une femme libérée, c’est être consciente de ses pouvoirs, c’est être capable de choisir sa manière de vivre sa féminité ».

Évoquant son passé de chrétienne, la chanteuse partage son expérience du sexisme au sein de l’église. Elle révèle avoir remis en question sa foi à cause du climat oppressif et restrictif qui y régnait, affirmant : « tu ne peux pas être noire, haïtienne, faire partie de ce peuple [et être chrétienne], ça ne colle pas. Je ne peux pas être chrétienne”.

En ce qui concerne la situation difficile que traverse Haïti, Tafa Mi-Soleil exprime à la fois son amour pour son pays et sa douleur face aux défis qui y persistent. Elle décrit Haïti comme un feu qui nous brûle mais qui nous forge également. Malgré les difficultés, elle insiste sur l’importance de la création artistique comme moyen de résilience et d’expression. Elle souligne l’engagement des artistes haïtiens à continuer de créer malgré les obstacles, affirmant : « on est rempli de vie et on veut vivre, et l’art c’est l’une des dernières choses qui nous restent dans ce pays qui meurt ».

Enfin, Tafa Mi-Soleil rend hommage à ceux qui, malgré la possibilité de partir, choisissent de rester en Haïti, affirmant ainsi leur désir de vivre, de lutter et de sourire malgré les difficultés. Elle conclut en affirmant que « tout le pays n’est pas en terre étrangère », rappelant ainsi le courage et la vitalité du peuple haïtien.

À travers ses paroles empreintes de force et de dignité, Tafa Mi-Soleil incarne non seulement une artiste engagée, mais aussi une voix inspirante pour tous ceux qui s’accrochent et qui refusent de fuir Haïti.

——

L’intégralité de l »interview en vidéo

Écrit par Guy Ferolus

Noter

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Notre application

CONTACTEZ-NOUS

0%